17.02.2020 / Communiqué de presse

insulbar pour des portes avec une excellente classe climatique

La barrette shear-free de Ensinger pour portes métalliques marque des points lors de l’essai comparatif et permet d'obtenir la meilleure classe climatique B3/C3

Les portes en aluminium connaissent une popularité croissante grâce à leur grande résistance aux intempéries. Toutefois, si la température extérieure est très différente de celle de l'intérieur, par exemple en cas de fort ensoleillement ou de gel, le vantail de porte peut se déformer légèrement. Par conséquent : la porte est coincée ou difficile à ouvrir et à fermer.

Minimiser l’effet bilame

La barrette insulbar shear-free pour laquelle Ensinger a développé et déposé un brevet spécialement pour la rupture de pont thermique des portes métalliques, permet de remédier à ce que l'on appelle l'effet bi-métal bilame.

Des portes d'entrée avec des barrettes anti-bilame ont été testées au laboratoire d’essais gbd Lab de Dornbirn, en Autriche. Le laboratoire a comparé une porte métallique équipée d’une barrette insulbar shear-free avec une porte d’un autre fabricant, celle-ci équipée d’une barrette à cisaillement faible. Pour ces deux objets d’essai, la déformation de la porte dans le sens longitudinal (B pour la flexion) et transversal (C pour la courbure) a été testée sous différents climats (climat de référence, gel, chaleur) selon la norme d'essai EN 1121 et classée selon la norme EN 12219.

Zone d’isolation mobile

« Contrairement aux barrettes résistantes au cisaillement et à cisaillement faible, la barrette en polyamide shear-free de Ensinger est constituée de deux parties qui se déplacent l’une par rapport à l’autre en cas de dilations thermiques différentes entre la coquille intérieure et extérieure de la porte » explique Matthias Rink, directeur des ventes insulbar chez Ensinger. « Cela crée une zone d'isolation mobile avec toutefois une grande résistance à la traction transversale qui minimise l'effet bi-température. »

L'effet de la barrette sans résistance au cisaillement a été confirmé lors de l’essai : avec insulbar, la courbure longitudinale de la porte en aluminium de 2,18 m x 1,23 m était nettement inférieure à 2 mm, la courbure transversale était inférieure à 1 mm. Dans les trois climats testés, cette porte a obtenu la meilleure classe B3/C3. Le produit de référence a atteint uniquement la classe B2/C1 et ne pouvait pas satisfaire à l'exigence minimale du fabricant de la porte.

Conclusion : la déformation des portes d'entrée due aux influences de la température peut être efficacement minimisée grâce à la barrette en plastique sans résistance au cisaillement de Ensinger.

(2.635 caractères y compris espaces)


Profilé de porte avec barrette en polyamide sans résistance au cisaillementstr. 1 : La barrette insulbar shear-free de Ensinger relie les coques en aluminium des portes et compense les différences de dilatation linéaire des menuiseries métalliques, induites par la température.
Résultats de l'essai climatique comparaison entre une barrette en plastique à cisaillement faible et une barrette sans résistance au cisaillementIllust. 2 : Le laboratoire d’essais gbd Lab a testé la courbure de deux portes d'entrée séparées thermiquement sous différentes conditions climatiques. Une porte avec une barrette à cisaillement faible, l'autre avec une barrette Ensinger sans résistance au cisaillement. Le diagramme montre que sous un climat estival (température de la porte à l'intérieur : 25 ± 5 °C, à l’extérieur :  + 80 ± 5 °C), la porte avec la barrette sans résistance au cisaillement atteint la meilleure classe B3/C3 et réduit efficacement l'effet bilame. 

Porte avec barrette conventionnelleIllustr. 3 : A gauche, une porte avec une barrette conventionnelle : la grande différence de température provoque une déformation de la porte. 
Porte avec barrette sans résistance au cisaillement contre l’effet bilameIllust. 4 : A droite, un assemblage de profilés en aluminium avec barrette insulbar shear-free : la zone d’isolation mobile compense efficacement les différentes dilatations linéaires de la coque extérieure et intérieure et empêche toute déformation.

À propos d’insulbar®

La société Ensinger GmbH fait partie des développeurs et producteurs les plus importants au monde de barrettes pour la construction de fenêtres, de portes et de façades. Les barrettes portant le nom de marque insulbar® créent un pont thermique des coquilles intérieures et extérieures de cadres métalliques. Les isolations avec les barrettes insulbar® permettent d’obtenir de meilleurs coefficients d’économie d’énergie et une économie de coûts de chauffage et de refroidissement. À cet effet, les barrettes insulbar® répondent à tous les points de vue aux plus hautes exigences en matière de qualité. Elles sont déjà utilisées depuis plus de 40 ans avec succès au niveau international.

À propos d’Ensinger

Le groupe Ensinger développe, fabrique et commercialise des compounds, produits semi-finis, composites, profilés, pièces injectées et usinées en plastiques techniques et plastiques hautes performances. Pour la transformation de ces polymères thermoplastiques techniques et hautes performances, Ensinger utilise des procédés de fabrication tels que l’extrusion, l'usinage, le moulage par injection, le moulage en coquille, le frittage et pressage. Forte de ses 2600 collaborateurs travaillant sur 35 entités (sites de production et filiales de distribution), l'entreprise familiale est présente dans toutes les régions industrielles importantes du globe. www.ensingerplastics.com


Contact presse et autres informations :

Karin Skrodzki

Ensinger GmbH
RP et communication de produits de construction
Rudolf-Diesel-Straße 8
71154 Nufringen , Allemagne
Tel. +49 7032 819 674
[obfemailstart]a2FyaW4uc2tyb2R6a2lAZW5zaW5nZXJwbGFzdGljcy5jb20=[obfemailend]