02.03.2020 / Actualité

Voyager dans le vide

Á 482 km/h dans le tube : c'est la quatrième fois de suite que l'équipe TUM de l'Université technique de Munich a remporté l’édition de la SpaceX Hyperloop Pod Competition. Des étudiants du monde entier s'affrontent en Californie chaque été avec des véhicules conçus par eux-mêmes. Les prototypes sont destinés à donner une perspective sur le trafic ferroviaire à grande vitesse du futur.

Elon Musk propose une nouvelle approche pour réaliser ce à quoi cet avenir pourrait ressembler. Propulsées par l'énergie solaire, des capsules appelées Pods, transportent les passagers et les marchandises à travers un système de tubes (hyperboucle) dans lequel règne un vide partiel. Les tubes doivent relier de grandes zones métropolitaines et permettent d'atteindre presque la vitesse du son.

La capsule passe dans un tubeLe tube pneumatique ça roule ! Berlin-Hambourg en 16 minutes, c'est la promesse du projet Hyperloop basé sur une idée d'Elon Musk. Des capsules ou vactrain transportent passagers et marchandises à travers un système de tubes dans lesquels règne un vide partiel. À son bord : un plastique technique spécial Ensinger. Photo : Équipe TUM Hyperloop

Le voyage de Berlin à Hambourg ne prendrait alors que 16 minutes. L'équipe TUM Hyperloop étudie le concept de mobilité sous l'angle de la faisabilité, de la durabilité et de l'efficacité économique.

En plus de la compétition Pod pour l'été 2019, les étudiants ont également développé une piste d'essai d'un diamètre de 30 cm. Ensinger soutient le projet actuel par un don de matériel : Des anneaux et embouts fabriqués en TECAFORM AH natural sont utilisés pour sceller le tube à vide qui est constitué de segments de béton à haute résistance.